Menu

Comment détourner l’attention d’un Wookie en rut ?

16 novembre 2017 - Humour
Comment détourner l’attention d’un Wookie en rut ?

Bonsoir à toi, jeune lecteur désinvolte et averti, oui ce soir je précise averti car nous allons parler de choses d’adultes. En effet mon fier ami Marcelin m’a appelé il y a deux minutes, effaré, car il y avait un Wookie, apparemment en rut, qui tentait de défoncer sa porte. C’est comme ça que j’amène le sujet de ce soir, Comment détourner l’attention d’un Wookie en rut ?

Les ingrédients

Pour réaliser ceci, il vous faut : Des bougies, un godemiché, un hater, une bouée, des antidouleurs, 15 pack de bières, un passe-partout, un fils a papa ainsi qu’un roi burgonde.

Les étapes

1. Prenez le hater, et jetez le par la fenêtre avec le passe-partout, et voyez ce que ça fait.
2. Si ça a marché, tant mieux. Sinon, allumez les bougies et enfoncez les dans l’anus du fils a papa (ils ne servent qu’à ça de toutes façons) puis jetez-le par la fenêtre.
3. Comme pour l’étape précédente, tant mieux si ça marche, sinon voici la suite : Vous donnez le godemiché au roi burgonde, et vous le faites parler avec le Wookie. Comme ils ont des dialectes assez proche, ils s’entendront. Cela calmera le Wookie, les rois Burgondes n’étant, en général, pas des canons de beauté, et permettra de faire entrer la bête chez vous.
4. Ouvrez le premier pack de bière, commencez a boire.
5. Buvez votre 9ème bière, et oubliez.
6. Réveillez vous en vous dégageant de l’étreinte du Wookie, qui, vu la douleur, a fini par accomplir ce pour quoi il était venu. Attrapez les antidouleurs, et asseyez vous sur la bouée.
En résumé, il est impossible de détourner complètement l’attention d’un Wookie, car comme dit le vieil adage :


Je prendrais des nouvelles de mon ami Marcelin dès demain matin, en attendant je vous laisse, retrouvez nous sur nos réseaux, et n’hésitez pas à laisser un commentaire pour me poser des questions à votre tour ! A bientôt !

Président et co-fondateur de tout ce que tu vois ici. Les gens l'appellent patron, boss, chef, ou encore bâtard. Il s'enfile plusieurs saisons en une journée, et maltraite ses collègues parce qu'il ne dort jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *