Menu

Un documentaire sur la place de la femme au cinéma, quelles implications ?

1 juillet 2018 - Cinéma, Société
Un documentaire sur la place de la femme au cinéma, quelles implications ?

Lucie est une vidéaste cinéphile qui est aux commandes de la chaîne Youtube Amazing Lucy. Elle fait des critiques de films avec son émission Cinéphile facile. On peut notamment y retrouver des analyses de The rocky horror picture show, La cité de la peur ou encore Shining. Les genres diffèrent mais le choix des films laisse transparaître une volonté d’étudier des « films qui ont des choses à dire ». Cependant les critiques de films ne sont pas les seules vidéos que l’on peut retrouver sur la chaîne : il existe quelques vidéos spéciales dont une série de vidéos Bitch & Chips. Ces vidéos relatent certains phénomènes comme le test de Bechdel. Ainsi, Amazing Lucy traitait déjà des sujets concernant la femme dans le travail et plus spécifiquement dans l’audiovisuel. Le documentaire Le bal des rédactrices s’inscrit logiquement dans le parcours de cette vidéaste.

Un projet imposant : Le bal des rédactrices

Alors que l’affaire Weinstein a fait éclater un scandale énorme au sein de l’industrie cinématographique, une prise de conscience s’est faite sur la place de la femme dans le cinéma et plus largement face à un harcèlement sexuel récurrent (voir notre article sur Le mouvement #MeToo vu par les hommes).

Dans ce contexte, Amazing Lucy a sorti une vidéo dans laquelle elle évoque le projet d’un documentaire. Contrairement à ce que l’on a entendu ces derniers mois, il n’est pas question de parler exclusivement du harcèlement sexuel, ça non : le documentaire traite plutôt du manque de représentativité de la femme dans le milieu du cinéma et de YouTube. Elle l’explique dans sa campagne de dons pour mettre à bien son projet : « Je me suis également fait la réflexion que les femmes ne sont presque pas visibles sur YouTube, tout d’abord, puis en réfléchissant plus encore, je me suis dit qu’elles étaient quasiment absentes de la critique cinéma.»

C’est de ce constat qu’elle décide de faire une enquête sur les raisons de cette disparité. Basée sur un travail de documentation et des interviews de femmes du cinéma, Amazing Lucy veut révéler au public cette aberration. Sa campagne Leetchi a déjà atteint les objectifs fixés. Cela montre bien que plusieurs personnes ressentent le besoin de comprendre ce problème.

Un projet féministe

Une remise en question permanente

Amazing Lucy répondait à la question de Revue de la Toile : « Avec le sujet de ce documentaire, te considérerais-tu comme féministe ? – C’est un documentaire féministe, absolument. Cela dit, on a encore une mauvaise image du féminisme. Ce n’est pas un gros mot, ce n’est pas un mouvement pour que les femmes soient supérieures aux hommes, ce n’est pas un mouvement haineux. Il s’agit simplement de lever le voile sur une réalité : un évident manque de femmes dans le cinéma.». Mais malgré toute cette bonne volonté et ce travail, il existe des critiques.

Notamment une vidéo de AnalGenocide expose que ce documentaire reflète une vision fantasmée de la réalité (propre aux militantes féministes). Il nourrit une certaine crainte envers le féminisme alors que, comme l’explique Amazing Lucy dans son interview le féminisme n’est pas un mouvement haineux. Ce mouvement vise à établir une égalité des sexes en militant pour l’acquisition de droits concrets pour les femmes.

Contrairement à ce qu’il affirme il y aura des études sur lesquelles ce documentaire sera fondé (le teaser le montre). Il pose d’ailleurs la question suivante : «  Ça apporterait quoi d’avoir plus de femmes si l’avis est le même » en parlant des critiques cinéastes sur YouTube. Il répond en disant que ça ne changerait rien mais ce n’est pas la question qui se pose dans le documentaire. Si les avis sont les mêmes, comment se fait il que l’on entende plus des hommes le donner que des femmes. Et c’est entre autre ce à quoi le documentaire aspire à répondre. Relever les raisons de l’absence des femmes dans l’audiovisuel alors qu’elles ont autant de choses intéressantes à apporter. Pour parler en bref, le discours est celui d’un homme qui explique à la femme pourquoi elle fait preuve de paranoïa et de victimisation.

Une critique infondée légitimant le besoin d’un tel documentaire

Ce genre de critique est assez fréquente. On peut d’ailleurs en entrevoir à travers les propos des femmes qui témoignent dans le teaser. Depuis quelques jours, elle est la cible d’un cyberharcèlement sur Twitter qu’elle attribue à la manosphère (dont la communauté MGTOW). Ces attaques illustrent la remise en question constante de la parole des femmes. Surtout quand elles osent parler des discriminations sexistes.

La campagne de dons a atteint ses objectifs mais il est toujours possible de contribuer à ce projet, que ce soit en participant financièrement ou en partageant, vous pourrez ainsi en faire part.

La cinéphile. Aime le cinéma, jouer la comédie et le nougat. En fait je suis pas sûr, mais on l'aime bien ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *