Menu

Région parisienne VS Campagne, l’éternel débat

19 juin 2018 - Société
Région parisienne VS Campagne, l’éternel débat

Oui, j’aime bien remettre de l’huile sur le feu, mais avec de l’essence (sans plomb 95 pour moi, merci).

C’est un débat plus vieux que le monde (bon en fait peut-être pas mais vous avez saisi l’idée), auquel j’ai bien envie de mettre mon grain de sel (du gros sel de guérande qui pique), parce que j’habite en région parisienne, mais pas mes parents, et que je vais donc souvent à la campagne (et aussi que j’ai habité 2 ans en “province” comme disent si bien les parisiens).

Je tiens à préciser que dans cet article il n’y aura pas de langue de bois, mais que l’ironie sera sans doutes présente, et que si il y a des personnes que ça dérange… bah tant pis hein.

 

Pour tout comparer (enfin tout, non, faut pas déconner non plus), on va faire ça de catégorie en catégorie. Et puis c’est mon article, je fais ce que je veux. D’abord.

C’est tout de suite moins classe hein ?

Les transports

Ouais, je commence comme ça, direct, uppercut du droit, tu l’avais pas vu venir.

Les transports, sujet aussi vaste qu’il en est exaspérant, surtout en région parisienne. Alors oui, certes, en région parisienne on est mieux desservie que partout en France (enfin, quand il n’y a pas grève, ou que les trains ne sont pas en panne, ou que les bus passent à l’heure, ou que le périphérique n’est pas bouché, ou qu’il ne neige pas, etc.), mais n’empêche qu’on cumule un nombre d’heure de transport assez impressionnant. Par exemple, pour aller au travail, je passe au minimum 2 heures par jour dans les transports, et je sais que ce n’est pas beaucoup pour quelqu’un qui habite en grande couronne et qui va travailler sur Paris.

Alors qu’à la campagne, bah quand tu dis aux habitants que pour faire 15 kilomètres tu mets 45 minutes en voiture, tu as le droit à deux réactions : l’étonnement (“nan mais tu te fous de moi là en fait ?”) ou la franche rigolade (“ah les cons !”). Et je ne peux que trop bien comprendre leurs réactions.

Non mais sans rire. Personne ne devrait passer plus de 30 minutes entassé comme des sardines dans un train ou dans un bus. C’est pas bon pour la santé et le morale. C’est pas vraiment étonnant si en période de grève, quand les trains sont blindés, il y a des malaises chez les usagers.

Sur ce point, et c’est pas négociable, c’est bien plus agréable d’être à la campagne (et en plus j’aime conduire sur les petites routes, donc vous me ferez pas changer d’avis).

Une habitude, tous les matins : la galère

Le bruit

Alors les parisiens on fait moins les malins hein ?

D’une manière assez évidente, la région parisienne est bruyante. Entre les voitures, les trains, les avions, et beaucoup d’autres facteurs, le bruit est permanent (sauf si vous habitez au fin fond de la grande couronne). Pas moyen d’être tranquille, et je vous raconte pas le stresse que ça génère.

Même dans la bâtiments, pas moyen d’avoir un peu de calme (mais ça je vais en reparler plus loin).

Alors que quand on est à la campagne, il y a toujours moyen d’avoir du calme, même dans les grandes villes. Parce qu’on peut sortir en périphérie rapidement. Alors que si vous êtes dans Paris intramuros, bah pour en sortir et trouver un endroit calme, va falloir vous levez de bonne heure.

Je sais que certains citadins de la région parisienne ont justement un gros problèmes avec ça. Quand on les amène dans des forêts et qu’il n’y a par définition aucun bruit artificiel, ils ne le supportent pas. Et ça prouve que la vie dans une grande ville comme Paris a tendance à bien pourrir notre santé.

Je bosse sur ce boulevard, et j’entends du bruit permanent depuis l’intérieur de la boutique…

Les incivilités

Bon là-dessus, ne nous cachons pas, c’est pas parce qu’on va à la campagne qu’il n’y a pas d’abrutis. Mais quand même, en région parisienne, j’ai un peu l’impression qu’il y a un concours permanent sur celui qui sera le moins respectueux du lot.

Sans rire, rien que dans les immeubles, on peut même plus discuter avec son voisin pour qu’il arrête de faire du bruit après minuit en semaine. On peut même se prendre cet argument incroyable “je m’en fous moi je bosse pas demain”. Ah bah merci espèce de con, je crois que tu viens de gagner un aller simple pour le pays des enfoirés.

A Paris, c’est quand même le seul endroit où j’ai failli me faire renverser par un vélo (sur le trottoir) qui m’a engueulé par la suite parce que je me suis pas pousser quand il est arrivé sur moi à fond…

Je ne sais pas si c’est la région qui fait ça, mais je croise quand même plus souvent des personnes avec un comportement de gros connards (à un moment il faut dire ce qui est hein) envers les autres que quand je vais à la campagne, où au contraire les gens donnent plus l’impression de se serrer les coudes et de moins se prendre la tête. Bon sauf peut-être quand on en vient au sujet de la propriété des terres, là ça peut partir en cacahuète.

On a eu droit à ce genre d’affiche, mais personne n’en a rien à faire….

L’espace

Bon là-dessus ça rejoint un peu mon idée des transports. Mais sans déconner, vous connaissez une région en France où les gens sont plus entassés les uns sur les autres ? Moi pas.

Sans rire, à Paris tu peux vivre dans un immeuble composé uniquement d’appartement d’une dizaine de mètres carrés sans que ça soit pour autant des logements étudiants. Il y a beaucoup trop d’habitants sur une trop petite surface.

Genre actuellement mon jardin fait 5 mètres carrés (à peu près hein) en bas de l’immeuble où j’habite. En comparaison, le jardin de mes parents fait plusieurs fois la taille de mon appartement.

A la campagne, on peut marcher dans la rue sans se presser, sans avoir 15 personnes qui nous pousse ou qui nous marche sur les pieds, et ça c’est agréable. Pour faire ça en région parisienne il faut se balader de nuit (et encore pas partout).

 

Les prix

Bon évidemment j’ai gardé le meilleur pour la fin.

Les prix en région parisienne sont justes obscènes par rapport au reste de la France. Sans rire, au début de cette année, le mètre carré dans Paris est monté à 9000€. C’est plus que ce que je gagne en 8 mois de salaire. Ce qui veut dire que je pourrais même pas me payer une place de parking (nan mais sans rire, une place de parking sur Paris me couterait plus cher que ce que je paye actuellement en loyer tous les mois).

Vous voulez un exemple ? Très bien. Pour louer un 40m² en grande couronne (Essonne par exemple), il vous faut compter environ 700€ de loyer par mois (et encore, on est dans le bas du panier). Pour louer la même surface dans une région comme l’Occitanie (vers le Lot quoi, dans le Sud-Ouest), il vous faut environ la moitié de la somme susdite. LA MOITIÉ.

Et qu’on ose venir me dire que le marché de l’immobilier à Paris ça devient pas n’importe quoi après ça.

Et pour ma part, c’est là qu’il y a un réel clivage entre les parisiens et les banlieusards. Parce que les banlieusards qui viennent bosser à Paris, ils ont une sale image, tout simplement parce que même si ils bossent à la capitale, bah ils ont pas les moyens de se payer un loyer dans Paris, et du coup ils doivent galérer dans les transports tous les jours.

Si vous êtes curieux, je pose ça là

Je peux comprendre que certaines personnes aiment vivre dans ce milieu, pour pouvoir sortir un peu plus facilement (m’enfin si vous habitez en grande couronne comme moi, pour sortir, vous êtes obligés de prendre la voiture ou les transports quand même), ce genre de chose. Après tout, c’est ce que je disais aussi au début !

 

Pour moi, le débat est sans appel : il vaut mieux vivre en dehors de Paris, et si possible en dehors de la région parisienne. Et pour ceux qui disent que j’en rajoute, non. J’ai vécu 18 ans non-stop en Essonne, et ça fait maintenant plus de deux ans que j’y suis revenu, donc je sais de quoi je parle.

 

L'insomniaque. Boit du café. Boit des energy drinks. Joue aux jeux vidéos, aux jeux de rôles avec ses potes, est soyeux et barbu. Sa barbe est donc soyeuse. Vous n'aimeriez pas le voir bourré. Nous, si.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *