Menu

Luke Cage saison 2, c’est mieux ou bien ?

15 juillet 2018 - Culture, Séries
Luke Cage saison 2, c’est mieux ou bien ?

Bon déjà, on va pas y aller par quatre chemin, la première saison de Luke Cage sur Netflix fait partie de mes séries préférées. Autant dire que j’en attendais tout autant de la seconde saison, voire plus (ou du moins quelque chose de nouveau). Et pour le coup, je n’ai pas été déçu.

Ah et aussi, il va y avoir (un peu) de spoiler.

Des personnages changés

Premier conseil : regardez Defenders AVANT de voir la deuxième saison de Luke Cage, tout simplement parce que sinon vous ne comprendrez pas les nouvelles relations entre les personnages et leurs différents états d’esprit.

Donc, on retrouve dès le début de la série les personnages de l’ancienne saison (enfin ceux qui sont toujours vivants…), mais tous ont évolué. Luke Cage est partagé entre son devoir d’aider Harlem et sa vie privé (notamment sa relation avec Claire Temple, qui est entaché par les dangers que prend Luke dans sa vie de héro); Misty, ayant perdu un bras, a été mise sur la touche et est mise de côté par hiérarchie (elle est dans une bonne période de dépression et de manque de confiance en soi); Maria Dillard et Shades sont toujours en liberté, mais commence à ne plus respecter les règles implicites aux gangsters; etc.

Chaque personnage a évolué depuis la dernière saison, et cela permet de lancer des nouvelles intrigues et de nouveaux thèmes, qui renforcent le côté réaliste de la série (enfin qui pourrait s’inscrire dans notre réalité plutôt…).

Danny Rand AKA Iron Fist s’incruste aussi dans la série

Une psychologie plus approfondie

Ce que j’ai particulièrement aimé durant cette saison, c’est que l’on s’intéresse de plus en plus à la psychologie des personnages et à leur développement. Par exemple, Luke Cage est confronté à des dilemmes l’obligeant à adopter des méthodes plus violentes, et glisse lentement mais sûrement vers un chemin plus obscur pour accomplir son objectif de protéger Harlem. Maria Dillard adopte des méthodes de plus en plus violentes pour faire régner sa loi, et même Shades émet des doutes (son code du gangster, avec ses lois et ses règles, et bien mieux exploité ici).

On y aborde des thèmes de plus en plus intéressant : faut-il utiliser des moyens mauvais pour parvenir à un but noble ? Les réseaux sociaux peuvent-ils être dangereux s’ils sont utilisés pas les mauvaises personnes (spoiler : oui) ? Quelle est la place des handicapés dans leur travail ? Et bien évidemment, le racisme et la violence sont bien sûr abordées.

Bushmaster, nouvel antagoniste de cette saison

Anciens et nouveaux antagonistes

Ce qui rend la série d’autant plus intéressante, c’est le traitement des antagonistes, mais aussi (et surtout) comment Luke Cage doit gérer des ennemis anciens et nouveaux.

Maria et Shades étant toujours présents, Luke doit contenir leurs actions de ventes d’arme et de gangster. Et même si ce couple doit plus faire attention, ils continuent leurs mauvaises actions, sous le nom de la police impuissante.

C’est alors qu’un nouvel adversaire entre en lice : un certain Bushmaster, qui dirige un gang de Jamaïcain. Rapidement, on comprend qu’il n’en veut pas à Luke Cage, mais à la famille de Maria, les Stokes. Luke Cage se retrouve alors pris entre deux feux, puisque Bushmaster, en plus de s’en prendre à Maria, veut obtenir le Harlem’s Paradise, haut lieu des affaires criminelles de Harlem. Bushmaster veut prendre la place de Maria en haut de Harlem, et en devenir le roi.

Luke Cage va donc avoir une relation particulière avec tous les antagonistes, puisque chacun lui propose de l’engager. La saison est alors construit un peu comme une impasse mexicaine, ou chacun tente d’obtenir un avantage sur un autre, tout en faisant attention au troisième protagoniste.

Bushmaster face à Maria Dillard-Stokes

Du coup bien ou bien ?

On ne va pas se le cacher, j’ai beaucoup aimé cette série. Elle sait se poser, prendre le temps de développer les intrigues et les personnages, et je trouve ça bien. Bon, il y a tout de même l’épisode 5 que j’ai trouvé un peu trop lent, mais sinon dans l’ensemble, c’est bien agréable.

Les musiques sont toujours au top, avec cette fois un mélange entre le rap US et le reggae jamaïcain. On découvre plusieurs nouvelles communautés, et une histoire de vengeance qui n’est pas bête du tout. Les acteurs sont comme la dernière fois vraiment au top, et… et bah je n’ai pas grand chose à dire de plus !

 

En bref, regardez Luke Cage saison 2 (en regardant d’abord la première et Defenders si ce n’est pas déjà fait, sinon vous n’allez pas comprendre grand chose) !

L'insomniaque. Boit du café. Boit des energy drinks. Joue aux jeux vidéos, aux jeux de rôles avec ses potes, est soyeux et barbu. Sa barbe est donc soyeuse. Vous n'aimeriez pas le voir bourré. Nous, si.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *