Menu

Florilège de nouveautés au théâtre des 2 Scènes

4 octobre 2018 - Culture
Florilège de nouveautés au théâtre des 2 Scènes

La saison 2018/2019 de théâtre de la Scène nationale de Besançon, « Les 2Scènes », s’ouvrait jeudi 28 juin au Théâtre Ledoux par une présentation de ses spectacles et ses nouveau projets inédits.

14 000 places de plus que la dernière saison. C’est avec ce chiffre prometteur que Anne Tanguy, la directrice des 2 Scènes, inaugure un programme florissant en nouveautés pour l’année scolaire 2018/2019. Images, musiques et vidéos ont stimulé nos sens tout au long de l’exposé. Cette année, la possibilité d’accéder à de nombreuses œuvres est offerte : répétitions, conférences, expositions et films viennent s’ajouter aux pièces et aux spectacles. Les partenariats ne cessent de croitre et c’est sans doute d’où vient la richesse de la programmation. Comme son nom l’indique, « Les 2Scènes » sont constitués de deux théâtres et un cinéma pour une scène nationale. Le plus récent théâtre de l’Espace, à Planoise, et le bâtiment historique du théâtre Ledoux, avec son Kursaal à proximité, constituent l’espace d’action des arts vivants franc-comtois.

Cirque

« L’Errance est humaine », créé et interprété par Jeanne Mordoj, nous plonge dans l’univers de la femme archaïque, et revisite sa sauvagerie. La spécificité de cette œuvre, c’est bien la particularité du théâtre forain, forme née en opposition au théâtre académique et qui vient trouver des modes de jeu inventif avec le public. Ici, l’interprète modernise ce genre et porte une importance marquée à la relation immédiate avec les spectateurs. Un travail avec des masques, du papier et des dessins qui nous pousse à nous retrancher dans nos sensations. Au théâtre de l’Espace le mardi, jeudi et vendredi 4, 6 et 7 décembre à 20h.

Musique et Danse

« Pierre Loup » de Dominique Brun, est une recréation du patrimoine historique. Puisqu’imaginé d’après « Pierre et le Loup » de Sergueï Prokofiev, l’œuvre porte un regard sur les créations d’autrefois. En attribuant un instrument à chaque personnage, cette fable enfantine nous glisse au cœur d’un tourbillon de mouvements. Par une chorégraphie légère, « à pas de Loup », Dominique Brun assisté par Sylvain Prunenec emporte le spectacle dansé à un autre niveau : pédagogie et exigence. Au théâtre Ledoux le jeudi, vendredi et samedi 17,18 et 19 janvier.

Opéra

« L’enlèvement au Sérail » mélange l’opéra bouffe et seria, en incluant Mozart en fond sonore, joué par le « Concert de la Loge ». L’actualisation d’une œuvre créée en 1782 reprends les mêmes thématiques : rapports entre Orient et Occident, mais aussi entre les sexes. Paroles, musique, chants et même vidéos se marient pour produire cet éventail multidisciplinaire. Pour les amateurs de métissage artistique, le mardi 13 novembre à 20h et le mercredi 14 novembre à 19h au théâtre Ledoux.

L'atout charme. Que dire de plus ? Elle aime parler de sexualité mais de façon cultivée. Et ça c'est qualitatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *